Petite balade en Corée

Journal de bord de mon voyage 2013

20 juin 2013

Fin du voyage – La Corée : Petit Bilan à chaud

Classé dans : Non classé — bilbodelacomte @ 11 h 19 min

Je suis arrivé à Paris après moult péripéties. Les orages sur la capitale nous ont fait faire du vagabondage aérien audessus de francfort pour attérir à Bruxelles.

Mes impressions sont mitigées :

Après avoir découvert le japon et cet autre monde fait d’idéogrammes, de foules, de mégalopole illuminée et de tempes et de musées, de nourritures immaginative et infinie, du calme et du sérieux des habitants. Le choc culturel fut moins grand.

Une bonne part de la société moderne est la même, si ce n’est que les nouvelles technologies (excepté les smarts phone dont c’est la folie) sont moins présentes.

Par contre la société traditionnelle semble l’être plus, ici pas de bingo et pas trop de casino, mais des personnes plutôt agées qui jouent dans la rue ou les parcs à des jeux traditionnels, ou encore au croquet.

Vu la configuration géographique de la corée, de trés nombreux parcs nationaux, un environnement maritime trés présents et des concentrations urbaines. Les coréens sont des fans de randonnées et j’ai renontrés tout au long de mon voyage, même au coeur des villes de Coréens le sac à dos « North face » et les baton de marche pour une excursion d’une journée dans les environs. Tous ces espaces sont en général accessible à une heure de métro des centres villes.

En qui concerne le boudhisme et les monuments historiques, je n’ai pas non plus était subjugué, peut être aussi du fait d’avoir vu des sites exceptionnels au Japon. Beaucoup d’entre eux ont été détruit plusieurs fois, notamment par les Japonnais avec lesquels la péninsules a été en conflit plusieurs fois. Il y eu même une période ou la militarisation d’une partie des croyants a contribué à l’éviction dans les montagnes de cette pratique. C’est un paradoxe compte tenu du fait que c’est le boudhisme notamment après 576 qui a contribué à forgé une identité nationale et une culture coréenne au moment de la réunification des trois royaume. En contrepartie les églises protestantes et catholiques se sont largement répandues. Résultat des monuments refait à neuf, avec toute kes techniques et l’architecture originale mais qui manque un peu de caché

Pour autant j’ai découvert des espaces naturels de toute beauté, notamment à Songnisam dans les montagnes et la découverte de temple occupé et vivant. A jejudo petite île volcanique et sont volcan éteint remarquable.

L’histoire pour autant reste tout aussi passionnante et possède quelques particularité, tels les tumulis, tombes royales qu’on retrouve à Busan et qui comme les pyramides ont permis de mettr à jour un patrimoine des savoir faire et des objets extraordinaires.

La population qui m’a semblé au premier abord assez distante s’est révélée au contraire tout a fait cordiale. En fait la première impression est liée au fait qu’l ne maitrise que trés peu l’anglais et beaucoup (j’avais déjà noté ça au japon) préfère fuir la rencontre plutôt que d’être confronté à cette difficulté de communication. Au contraire les jeunes qui apprennent l’anglais ou les anglophones m’ont souvent sollicité pour faire connaissance et parler anglais avec moi^..

Problème majeur et corée l’orientation? Les adresses sont notés par blocs plutôt que par ue, les taxis ne connaissent pas les adressent, et quand on sort du métro ou arrive à une arrêt de bus on a trois chance sur quatre de ne pas partir dans la bonne direction. Si on ajoute à cela la difficulté de la langue ca peut donner des cauchemard d’orientation. Enfin dans les villes à Busan ou Séoul dans le métro des jeunes, souvent des filles, vous viennent en aide. L’une d’entre elle était ravi d’utiliser les trois mots de français qu’elle connaissait : Bonjour et bon voyage lol. Bon ce ne m’a pas empéché de prendre le bus, le métro, le train, l’avion et le taxi.

Pour le métro il ne faut pas se tromper de sens, contrairement à Paris ou il suffit de traverser la voie, il faut souvent ressortir et donc payer c’est un peu la galère. Mais comme les bus les annonces sont faites dans toutes les langues ici : le chinois, le japonnais et l’anglais. C’est appréciable pour se répérer.

J’ai loupé plein de choses : Le templestay, la DMZ et les festivals mais le mois de juin est une période vide pour les festivités remarquables. Mon handicap (genou…) m’a également empéché de vivre pleinement certains moments notamme t les balades, il faut tout le temps grimper et je me suis rendu compte de mes capacités limités de fumeurs. Un voyage c’est toujours beaucoup de marche, et si je suis satisfait des chaussures qui m’ont accompagnées ça a été parfois assez dur. Ca l’est d’autant qu’on ne trouve pas son chemin lol.

Voilà pour le moment

Laisser un commentaire

 

Cost-effective Shamballa Je... |
Cscgclassesdemer2013 |
Nouvelleviedeaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fostersiwu
| Sveitalia2013
| hmar02